Sallandre fait tomber Longvic

Longtemps absent, Guillaume Sallandre a soigné son retour à la compétition. L’attaquant de l’AJ Auxerre (3) s’est offert un triplé pour permettre à sa formation de l’emporter à Longvic, dans un match particulièrement animé en seconde période (3-4). (Photo Yonne Républicaine)

Quelques secondes seulement après la reprise, les Côte d’Oriens sont revenus au score par Zarouali (46’ ; 1-1), répondant ainsi à une réalisation de Vicente (37’ ; 0-1). Le show Sallandre démarrait alors et permettait aux Auxerrois de compter deux buts d’avance (65’ et 77’ ; 1-3).

L’espoir Longvicien reprenait vie quatre minutes plus tard, lorsque Wawrzyniak reprenait victorieusement de la tête un ballon repoussé par la transversale sur un coup-franc de 50 mètres d’Oumakhou (81’ ; 2-3). Souvent en embuscade, Sallandre, dans le temps additionnel, redonnait de l’air aux siens en signant un « hat-trick » (90’+3 ; 2-4), avant que Zarouali ne réduise à nouveau l’écart, d’un poteau rentrant à l’ultime seconde du jeu (90’+6 ; 3-4).

Battu, l’ALC Longvic reste donc bloqué dans sa spirale du moment. Avec ce cinquième revers consécutif, les Côte d’Oriens se retrouvent dans une position délicate, à un point derrière le Stade Auxerre, revenu de Paray avec le nul (1-1).

Dominateurs en première période, les Icaunais n’arrivaient pas à prendre les devants à la pause, malgré de belles occasions signées Goux (10’), Tallandier (28’ ; 30’) et Guidou (40’ ; 43’). La faute à un excellent Loudot, infranchissable sur sa ligne et bien aidé par ses montants.

La physionomie de la rencontre s’inversait après la pause citron, les locaux effectuant une pression constante devant le but Auxerrois. Une attitude qui leur permettait de prendre les devants grâce à Benameur, peu avant l’heure de jeu (56’ ; 1-0). Mais Paray allait, par la suite, se montrer impuissant devant un énorme Cool, pour doubler la mise.

Toujours dans le coup grâce à son gardien, le Stade allait finalement en profiter pour sauver le point du nul dans les dernières minutes, sur une action confuse transformée par Chatbi (87’ ; 1-1).

Garchizy entretient l’espoir

Auteurs d’une belle première période, les Garchizois ont fait tomber l’UF Mâconnais (1-0), s’offrant ainsi un second succès consécutif. Un beau coup qui laisse aux « Verts » encore une chance d’espérer le maintien en Régional 1.

Vif et technique, le jeu des locaux a fait beaucoup de mal à des Mâconnais au cours des quarante-cinq premières minutes. C’est logiquement que l’ASG prenait les devants grâce à Lagrib, qui profitait d’une mésentente de l’arrière-garde adverse (45’ ; 1-0).

Au retour des vestiaires, l’UFM mettait la main sur la partie mais tombait inlassablement sur une défense locale appliquée et menée par une très grand Cherraben. Le portier Garchizois s’est notamment illustré à l’heure de jeu en stoppant un pénalty qui sanctionnait une main dans la surface (60’).

Garchizy continue donc son ascension, alors que l’UFM, perd du terrain sur La Charité, venu récolter un point lors de son déplacement à l’ASPTT Dijon (1-1). Les joueurs de Gaston Diamé ont fait un petit pas supplémentaire vers la montée, en se montrant plus efficaces que leur adversaire du week-end.

Même si Bouam avait trouvé la solution d’un lob astucieux (24’ ; 1-0), l’ASPTT a été mal payé de ses efforts. Preuve à l’appui, lorsqu’à la demi-heure de jeu, Montret, sur un centre de Carlot, trouvait le poteau (29’).

Les Charitois, eux, n’avaient besoin que d’une petite occasion pour remettre les compteurs à zéro. Contre le cours du jeu, sur une action anodine, Quillard ajustait une tête qui venait mourir dans le petit filet Dijonnais (35’ ; 1-1).

Avec huit points d’avance sur l’UFM, à trois journées de la fin, le leader de ce groupe A peut donc assurer sa montée le week-end prochain lors de la réception de l’USC Paray.

Louhans conserve sa troisième place

En déplacement sur le terrain de La Chapelle de Guinchay, la formation de Louhans Cuiseaux FC est allé signer une onzième victoire cette saison, lui permettant d’assurer un peu plus sa place sur le podium de ce championnat (2-3).

Mis sur de bons rails par Diagne (10’ ; 0-1), les Bressans frappaient une deuxième fois, dès le retour des vestiaires, par l’intermédiaire de Montault (48’ ; 0-2). Belkorchia pensait relancer le suspense (75’ ; 1-2), mais l’intenable Diagne répondait dans la foulée en signant un doublé (77’ ; 1-3). La réaction tardive de Bah (90’ ; 2-3) ne pouvait empêcher les locaux de subir leur neuvième défaite cette saison.

Avec 37 points, le LCFC compte désormais trois unités d’avance sur son poursuivant, le FC Paron, tenu en échec à domicile par le FC Chalon (0-0), et cinq sur le SNID, battu 1-0 sur la pelouse du FC Montceau Bourgogne (2).

Grand artisan de ce succès Montcellien, le portier local Loctin s’est montré particulièrement inspiré devant les assauts répétés des Nivernais. Auteurs de multiples arrêts décisifs, il laissait le dernier mot à Kada qui, entré à la pause, achevait le SNID dans les ultimes secondes de la partie (90’ ; 1-0).

Classement

Prochaine Journée

Par Ludovic CANE

Articles les plus lus dans cette catégorie