La Chapelle revient dans la course

Lanterne rouge de ce groupe A, La Chapelle de Guinchay a signé ce week-end une victoire extrêmement importante devant la réserve du FC Montceau Bourgogne (4-2). Combinés avec les résultats des concurrents, ces trois nouveaux points permettent aux Chapellois de revenir dans la course au maintien. (Photo Journal de Saône et Loire)

Ce qui est sûr, c’est que l’enjeu de cette rencontre n’a pas empêché les 22 acteurs d’offrir un beau spectacle à un public venu en nombre. Six buts inscrits et une belle bataille finalement remportée par les locaux (4-2). Pourtant, ce sont bien les visiteurs qui prenaient les devants à la pause grâce à une réalisation de Bouazzaoui (0-1). Mais les hommes de Jean-Philippe Foret ne s’avouaient pas vaincus et se remobilisaient parfaitement à la reprise. Un état d’esprit renforcé et une animation offensive retrouvée qui leur permettaient d’inverser la tendance grâce à quatre buts de Fezzoli, Belkorchia, Bah et un contre son camp.

Montceau, qui restait sur trois victoires consécutives, ne pouvait rien faire face à la force Chapelloise et ce, malgré une réduction du score de Large (4-2). Avec trois unités supplémentaires, La Chapelle de Guinchay se retrouve à deux points de son adversaire du jour et revient, avant tout, à hauteur de Garchizy et de l’ASPTT, tous deux battus ce dimanche.

Pourtant bien rentrés dans leur rencontre mais maladroits dans le dernier geste, à l’image de ces tentatives manquées de Cassiot (13’), Traoré (16’), Hinchiri (17’) et Dabrowski (23’ ; 28’ et 40’), les Garchizois étaient contraints par l’ALC Longvic de rentrer aux vestiaires avec un score en leur défaveur.

Ultra-réalistes, les Longviciens réussissaient à prendre les devants juste avant la pause, par l’intermédiaire de Oulahri (45’+2 ; 1-0). La physionomie de la rencontre changeait littéralement à la reprise. Bien plus conquérant, l’ALC prenait le jeu à son compte et réalisait le break à l’heure de jeu sur un coup-franc d’Oumakhou (61’ ; 2-0). Les locaux maintenaient le rythme et en profitaient pour mettre K-O un adversaire, totalement sonné. D’un lob sur le gardien, Lachhab corsait l’addition (83’ ; 3-0) et laissait la conclusion à Ait Amer (90’ ; 4-0).

A domicile, l’ASPTT Dijon s’est fait surprendre par une solide formation de Paron (0-2). Dangereux d’entrée de match sur deux tentatives de Bouam, les Dijonnais s’inclinaient une première fois, au quart d’heure de jeu, sur un centre de Burthe prolongé de la tête par Ambrose (16’ ; 0-1).

Tranchant dans ses offensives, le FC Paron l’était une nouvelle fois, en fin de première période, sur une chevauchée d’Ambrose qui se terminait par une faute dans la surface. Sur le pénalty, l’icaunais se faisait justice lui-même et permettait aux siens de prendre le large (40’ ; 0-2). Au retour des vestiaires, l’ASPTT tentait d’animer le match mais n’arrivait pas à trouver les solutions offensives. Au contraire, ce sont les Paronnais qui se montraient les plus en jambes et se procuraient deux nouvelles occasions franches. La première était l’œuvre de Mohamed Seydi qui tombait sur un Bourgeois vigilant (65’). Sur la seconde, c’est Py qui sauvait sa formation en dégageant in extrémis devant sa ligne (70’).

Qu’importe pour la formation Icaunaise qui s’adjugeait trois nouveaux points lui permettant de remonter à la sixième place du classement, à égalité avec l’USC Paray et le FC Louhans Cuiseaux.

Mâcon, à l’extérieur

Après leur dernière sortie manquée à Chalon (0-2), les Parodiens ont subi un second revers consécutif, cette fois-ci, à domicile face l’UF Mâconnais (1-2) L’UFM frappait au meilleur des moments puisque c’est tout juste avant la pause que Rigaud donnait l’avantage aux siens (45’+1 ; 0-1). Un avantage que les visiteurs réussiront à confirmer à l’heure de jeu grâce à la patte de Lafay (63’ ; 0-2). La réaction des locaux (69’ ; 1-2) était néanmoins insuffisante pour empêcher les Mâconnais de signer une septième victoire cette saison.

Sur son terrain, le Louhans-Cuiseaux FC n’a rien pu faire face à la force collective de la réserve Auxerroise (1-3). L’AJA mettait très vite le pied sur le ballon et prenait l’avantage à la demi-heure de jeu par Fonrose (32’ ; 0-1).

Privés de ballons, les Bressans s’en remettaient à des contre-attaques pour déstabiliser l’arrière-garde adverse. La tâche s’annonçait difficile lorsqu’à vingt minutes du terme, ils se retrouvaient en infériorité numérique. Pourtant, les locaux vont faire preuve d’héroïsme, réussissant à revenir à la marque par N’Doye (78’ ; 1-1). Un score que les « Jaunes et Noirs » ne tiendront finalement qu’une petite minute. Le temps pour Marioto de Lima de signer un doublé et de redonner un avantage logique aux Icaunais (79’ et 82’ ; 1-3).

La Charité au mental

La Nièvre était animée par un duel au sommet entre La Charité et le SN Imphy Decize, disputé au stade André-Jomier. Et ce derby du « 58 » a finalement tourné à l’avantage du leader de Régional 1 qui aura beaucoup souffert pour s’adjuger les trois points (2-0).

Car le SNID aura beaucoup tenté durant 90 minutes à l’image de ces nombreuses occasions signées Milie (7’ ; 36’), Joyon (17’) ou encore Ouled (37’ ; 41’). La réussite était donc plutôt Charitoise ce dimanche, comme en témoigne le second but des locaux, inscrits contre son camp par le malheureux Garcia (90’+1 ; 2-0). La victoire ne pouvait échapper à La Charité qui, également sauvée par sa transversale en seconde période, avait réussi à faire une première fois la différence, à la vingtième minute. En difficulté dans le jeu, les locaux s’en étaient remis à un coup-franc chirurgical de Pasdeloup qui déposait le cuir sur la tête du victorieux Quillard (19’ ; 1-0).  

Dans le dernier match de cette 16ème journée de Régional 1, le Stade Auxerre a retrouvé des couleurs face au FC Chalon (3-1) et a mis fin à une série noire (ndlr : cinq matchs sans victoire).

Le cauchemar Auxerrois semblait pourtant se prolongeait lorsque Papillon, d’une tête croisée, ouvrait rapidement la marque pour les Chalonnais (3’ ; 0-1). Mais les locaux réagissaient immédiatement et égalisaient par Tallandier sur un service de Guidou (11’ ; 1-1). Cool devant Papillon (26’) puis la barre Chalonnaise sur une tentative de Yucel (36’) contraignaient les deux formations à retourner aux vestiaires sur ce score de parité.

Un score qui évoluera finalement dès la reprise à l’avantage des Auxerrois, mis dans le droit chemin par Meriglier, sur une passe de Poulain (52’ ; 2-1). Les locaux ne lâchaient pas le morceau et confortaient ce précieux succès grâce à une troisième réalisation signée Chatbi sur pénalty (76’ ; 3-1 s.p).

Classement

Prochaine Journée

 

Par Ludovic CANE

Articles les plus lus dans cette catégorie