Le Football Français pleure Bruno Martini

Publié le 22/10/2020

Victime d’un arrêt cardio-respiratoire, Bruno Martini est décédé ce mardi 20 Octobre à l’âge de 58 ans. Natif de Nevers, formé à l’ASA Vauzelles et passé notamment par la JGA Nevers et l’AJ Auxerre, c’est une figure emblématique de notre football Burgo-Comtois qui s’est en allée.

Notre football régional est sous le choc de la disparition de Bruno Martini. Né le 25 janvier 1962 à Nevers, il était une figure emblématique de notre région et majeure du football tricolore. Formé à l’ASA Vauzelles, Bruno s’est rapidement imposé comme gardien de haut niveau dès le plus jeune âge.

Rangée du haut – deuxième en partant de la gauche : Bruno Martini sous les couleurs de la JGA NEVERS

Sa progression fulgurante sur les terrains Nivernais l’a propulsé en haut de l’affiche du côté de l’AJ Auxerre et du Stade de l’Abbé Deschamps. Un jardin et un club qui l’auront plus qu’adopter durant 14 saisons et plus de 380 matchs. Les couleurs « Bleue et Blanche » lui auront permis d’ajouter, à son palmarès, une Coupe de France en 1994 et vingt-neuf matches de Coupe de l’UEFA (demi-finaliste en 1993).

Pendant ces années Icaunaises, Bruno aura également eu le privilège de porter le maillot tricolore à 31 reprises, participant notamment à l’Euro 1992 en Suède et à l’Euro 1996 en Angleterre (demi-finale) et remportant l’Euro 1988 avec les Espoirs.

Ses belles valeurs humaines ont, par la suite, fait l’unanimité au sein du club du Montpellier HSC, en tant que joueur (1995 à 1999) et entraineur des gardiens (depuis 2014), et du staff de l’équipe de France. « Gardien des gardiens » de la sélection Nationale de 1999 à 2010, officiant tour à tour aux côtés de Roger Lemerre, Jacques Santini et Raymond Domenech, il a remporté l’Euro 2000, les Coupes des Confédérations 2001 et 2003, et s’est hissé en finale de la Coupe du monde 2006.

Titulaire, entre autres, du Diplôme d’entraîneur professionnel de football (DEPF), Bruno Martini a été membre de la Direction Technique Nationale (DTN) de la FFF de 2001 à 2013 et a contribué à la mise en place du Certificat d’entraîneurs de gardiens de but de haut niveau.

Parrain du Pôle Espoirs Dijon

Même hors des frontières régionales, Bruno est toujours resté très attaché à sa terre d’origine. Il l’a notamment prouvé en devenant parrain de la troisième promotion de notre Pôle Espoirs Dijon. Pendant ces deux saisons de Pôle, il n’aura jamais manqué un moment de prendre des nouvelles et donner de bons conseils à ses « filleuls » (nés en 1995), alors entrainés par Gilles Salou.

Face à la perte de l’un des plus dignes représentants de notre football, la Ligue Bourgogne-Franche-Comté adresse ses plus sincères condoléances à Marie, à Marion, à Anne, à sa famille, et à ses proches.

Rangée du haut – deuxième en partant de la gauche : Bruno Martini en sélection de Bourgogne (1976)

 

 

Par Ludovic CANE

Articles les plus lus dans cette catégorie