« S’attendre à un vrai combat »

Publié le 24/07/2020

Après avoir enregistré plusieurs changements durant cette intersaison, l’ALC Longvic (R3) s’apprête à démarrer ce nouveau cycle par une rencontre piège face à Toison d’Or (D4) en Coupe de France. Le nouveau duo d’encadrants de l’équipe fanion, Abderrahim HAMOR et Mario SAVARINO, s’attend à un véritable match de Coupe pour ses hommes et espère lancer de la meilleure des manières la saison du club Longvicien.

Abderrahim, Mario, qu’avez-vous pensé de ce tirage du 1er tour de Coupe de France qui vous opposera au club de Départemental 4 de Toison d’Or ?

« Quand on démarre une compétition, qui plus est en tout début de saison, on espère toujours rencontrer une équipe de division inférieure. Mais, à côté de cela, on ne doit surtout pas les prendre de haut. A chaque saison, des équipes de niveau inférieur arrivent toujours à faire déjouer les pronostics face à des écuries dites « supérieures », soit en les mettant en grande difficulté, soit en l’emportant. On doit donc être prudent et s’attendre à un vrai combat face à une formation qui va tout donner et n’aura rien à perdre. Il nous semble, également, qu’il s’agira du tout premier match de Coupe de France de l’histoire de ce club. C’est un élément qui ne pourra qu’amplifier la motivation de leurs joueurs ».

Vous allez entamer votre préparation dans les jours à venir. Est-ce que vous pensez que l’équipe sera prête pour ce rendez-vous ?

« On sortira d’une grosse préparation physique qui sera complétée par quatre matchs amicaux. Pour l’organisme, difficile d’engendrer autant d’effort. De ce fait, nous ne pensons pas que d’un point de vue « physique » nous serons à 100 % de nos capacités. Disons que ce ou ces premiers matchs de Coupe de France, si nous parvenons à nous qualifier, nous permettront de compléter notre préparation et d’être prêts pour le championnat qui reste la priorité. Le club sort d’une descente en R3, puis d’un maintien difficile. Il faut donc retrouver, avant tout, une stabilité tout au long d’un championnat où l’état d’esprit, la rigueur, le comportement et l’investissement de chacun seront nos lignes directrices. 

Certes, ces premiers tours de Coupe de France font partie de notre plan de préparation, mais nous les jouerons à fond pour gagner et engendrer un maximum de confiance. Tous les joueurs le savent et sont prêts à en découdre ».

A quelle genre d’équipe doit-on s’attendre de Longvic cette saison ?

« C’est une première pour nous avec cette équipe mais, de ce que nous avons pu voir, nous pensons que nous serons une formation très joueuse. Comme tout nouvel entraîneur, nous arrivons avec un projet de jeu qui, nous l’espérons, nous permettra d’avoir une bonne maîtrise collective. L’essentiel sera, avant tout, de trouver un équilibre entre solidité défensive et automatisme offensif ».

L’ALC Longvic est un habitué de la Coupe de France. Quel regard portez-vous sur cette compétition ?

« C’est clairement un moment à part. C’est un contexte complètement différent du championnat, avant tout propre aux joueurs. Plus ils vont loin, plus il y aura de l’engouement autour d’eux. Quand on voit des équipes réaliser de beaux parcours, on a l’envie de faire de même, de passer de nouveaux tours pour rencontrer des équipes de haut-niveau amateur, voire même professionnelles.

A notre niveau, on ne s’attend pas, bien sûr, à aller au bout mais, passer des tours pour se confronter à une N3 ou une N2 par exemple, devant un public de plus en plus nombreux, est vraiment source de motivation ».

Pour vous, quel serait le match parfait lors de ce 1er tour ?

« Le gagner tout simplement. Pour engranger de la confiance et rêver d’un beau parcours dans cette compétition, les joueurs savent ce qu’ils doivent faire ».

Par Ludovic CANE

Articles les plus lus dans cette catégorie